[GW1] Distance - Kayin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[GW1] Distance - Kayin

Message par Ayame le Sam 12 Mai 2012 - 23:28

J'ai écrit ce texte il y a déjà plusieurs années. Le plus amusant dans tout ça, c'est que je ne l'ai pas écrit pour moi même mais pour le personnage d'une personne avec qui j'étais en guilde.
Le personnage principal de l'histoire ne m'appartient pas, donc. Ceci dit, le deuxième que l'on rencontre est le mien.

J'avais vraiment carte blanche et aucun pré-requis. Je connaissais juste le nom du personnage, et j'ai vraiment eu la possibilité d'en faire ce que je voulais et de lui créer son propre univers.

Même si j'ai vraiment lui créer "son" univers, j'avoue qu'il y a beaucoup de clin d'oeil ou des références m'appartenant. Mais quelqu'un ne me connaissant pas réellement n'y verrait que du feu Smile

_________________


La geekette au laptop
avatar
Ayame
Je me Last Battle...
Je me Last Battle...

Messages : 1418
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 31
Localisation : Normandie (76)
Féminin

http://zegeekette.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW1] Distance - Kayin

Message par Ayame le Sam 12 Mai 2012 - 23:31

Nuit 1


Kayin se réveilla en sursaut comme chaque soir à la tombée de la nuit. Les traits tirés et le front encore humide de sueur froide à cause de son sommeil agité, le nécromant soupira et laissa par la même occasion un nuage de condensation s‘échapper de ses lèvres. Il essuya vaguement son visage du revers de la main sans dire un mot et fini par regarder le lieu dans lequel il se trouvait.

Quelques vases brisés sur le sol, quelques tapisseries déchirés ornant lamentablement les murs ... Voilà le magnifique palais où Kayin avait trouvé refuge pour la journée. Mais à vrai dire, il se fichait totalement de l'habitation dans laquelle il avait trouvé le repos. Quatre murs, un toit et une simple peau de bête en guise de matelas restaient du luxe à ses yeux.

Comment avait il fait pour atterrir ici ? En réalité il ne s'en souvenait pas réellement. Il n'avait pas du voir la nuit passer et il s'était certainement réfugié dans la première bâtisse croisant sa route. Peu importe qu'il ne s'agisse que d'un ancien hall de guilde pillé et infesté de rat du moment qu'il y trouvait sa solitude. Sa solitude, celle qu'il chérissait tant ...

Un écho vint jusqu'a ses oreilles et le sortit de sa torpeur. Celui d'un vase en porcelaine se brisant sur le sol. Il n'était donc pas seul, ou plus ...
En l'espace d'une seconde, Kayin se leva de son lit de fortune et se rhabilla tout en se léchant la lèvre supérieur. Une personne allait encore mourir cette nuit et il s'en réjouissait à l'avance.
Alors qu'il entama sa marche à travers les couloirs tortueux, l'homme sentit son excitation monter et son souffle s'accélérer. Il se demandait qui serait sa prochaine victime ...
Un mendiant cherchant refuge pour la nuit ?
Un voleur espérant trouver un quelconque trésor dans ce vieux temple de Grenth abandonné ?

Peu importe, il le saurait bien assez tôt. En attendant, il pouvait ressentir le plaisir que lui apportait cette surprise. Il eu même la sensation d'avoir un début d'érection.

Un autre écho. Il était bien plus proche que précédemment et Kayin accéléra le pas tout en laissant échapper un gémissement. Il sentait déjà le sang de sa victime lui couler le long des bras, il voulait voir le visage horrifié de celui qui allait mourir tout en implorant sa pitié. Il voulait le voir pleurer et hurler de douleur tandis qu'il l'éventrerait lentement et délicatement afin d'écouter passionnément le doux son de la chair se déchirant centimètre par centimètre. Il voulait le voir souffrir tandis que le sang lui giclerait sur le visage. Il voulait lécher ces plaies afin d'en boire le sérum fruité de la souffrance et de la terreur.
Oh oui ... Il le désirait tant ...

Puis il le vit, ce corps chaud et vivant qui sombrerait peu à peu dans la folie au fur et à mesure qu'il le battrait et torturerait.

C'est en poussant un hurlement de terreur que Kayin se réveilla à nouveau et pour de bon cette fois ci. Alors qu'il se leva directement de l'autel en pierre sur lequel il était, il prit son visage entre ses mains et parla à haute voix :
- Encore un ... Encore un cauchemar ...
Son corps était plein de transpiration et c'est avec un certain dégoût qu'il regarda ses vêtements posés à même le sol. Ce dont il avait besoin, c'était d'un bon bain, d'ailleurs ... Il devait certainement avoir un bassin dans le coin.

Malgré les débris jonchant le sol et les carreaux de marbres verts étant brisés ca et là, tout laissé croire que cet ancien hall de guilde ne manquait pas de ressource sur ce qui concernait la décoration.

Prenant une profonde inspiration, Kayin se décida à partir à la recherche de la salle accueillant un bassin ou une fontaine.

Recherche qui ne dura que quelques minutes malgré la taille du bâtiment et c'est avec stupéfaction que le jeune homme pénétra dans la salle abritant une immense source chaude. Les murs et le sol étaient toujours en marbre vert accompagné de pierres précieuses polies.
- Du jade et des émeraudes ... on dirait que les pillards sont passés à coté de ça ...
Tout en se laissant bercer par l'odeur de l'encens régnant dans la pièce, Kayin laissa ses vêtements tomber au sol et entra dans le bassin en descendant les marches une à une.
Il finit par s'appuyer contre une parois de la source chaude et ferma les yeux pour savourer pleinement les odeurs de parfum et le son lointain du koto canthien.
Pour un temple de Grenth, le lieu se voulait étrangement hospitalié, confortable et sophistiqué.
- Dommage qu'il soit en ruine à présent, n'est ce pas ?
Kayin ouvrit les yeux tout en sursautant et découvrit à qui appartenait la voix féminine qui venait de s'adresser à lui. Une femme, ou plutôt une jeune femme se trouvait dans le bassin, assise en face de lui.
Ses bras étaient en dehors de l'eau et posés de chaque coté du rebord du bassin. Sa peau était noire. A moins que ... Non, elle avait la peau plutôt clair mais elle paraissait recouverte d'un tatouage. C'était courant chez les ritualistes kurzicks. Un pagne blanc recouvrait ses parties intimes et contrastant totalement avec la couleur de son corps. Quand à son visage ... Il ne put voir qu'un sourire ornant ses lèvres rosées et fines, un bandage couvrant totalement le haut de son crâne ainsi que ses yeux.
- Il est étonnant de voir un temple consacré à Grenth aussi ... Luxueux, répondit il d'une voix ferme.
- C'est ce que tout le monde disait ... C'est dans ces situations que je regrette d'avoir perdu la vue ... J'aurai tellement aimé voir les murs incrustés de pierres ou même le jardin suspendu ...
Comme s'il en avait douté, Kayin compris que son interlocutrice était bel et bien atteinte de cécité. Alors que celle ci continuait à lui faire la conversation, il regarda avec attention les bijoux suspendu aux bandages de la jeune fille se balancer à droite et à gauche.
- Que faites vous dans un endroit en ruines comme celui ci ?
- J'ai mes raisons ...
A quoi bon lui expliquer ... Ça ne la regardait pas de toute manière ...
A quoi bon expliquer à une jeune fille totalement ignare et ne connaissant rien à la vie et à la mort les raisons de sa solitude ?

Kayin se referma un peu plus sur lui même encore une fois et repensa à l'ensemble de ses cauchemars. Tous aussi morbides les uns que les autres. Tous aussi glauques les uns que les autres. Chaque nuit, c'était la même chose. Il priait pour ne croiser personne, ne sachant jamais si sa soif de tuer aller se réveiller à nouveau.
La lumière du Soleil ... Depuis combien de mois ne l'avaient il plus vu ?
Il était seul. Encore et toujours ...
Il se renfermait pour ne plus faire de mal, luttant contre lui même pour ne pas tuer s'il n'y était pas obligé.
Cette soif ... Celle de boire du sang, celle de découper, celle de déchirer. Celle de détruire tout simplement.
Il lutait encore et toujours ... Un combat au quotidien qui ne s'arrêtera que le jour de sa propre mort.
- Est ce que ... Tout va bien ?
Non, rien n'allait bien. Kayin s'isolait volontairement, vivant la nuit et dormant le jour afin de ne faire de mal à personne. Et elle ? Elle ne devait même pas se rendre compte que le nécromant luttait contre lui même pour ne pas se ruer sur elle afin de l'étriper.
- Est ce que vous voulez que ...
- Non.
Sans même lui laisser le temps de terminer sa phrase, le nécromant se redressa et sortit du bassin. Il récupéra ses vêtements et s'en alla.
Loin ... Loin ... Il devait partir ...
Où ? Peu importe, mais loin ... Il ne voulait plus tuer sans raison ...
Loin ... Loin ... Il devait partir ...
Et c'est ce qu'il fit. Bousculant tout sur son passage et ignorant l'homme qu'il venait de percuter.
Loin ... Loin ...



Nuit 2


Sans vraiment savoir pourquoi, Kayin était de retour. Au début, il pensait que c'était encore l'appel de la soif, l'appel du sang. Il s'était dit que son instinct le poussait encore une fois à tuer, à massacrer. Il ne voulait pas faire de mal à cette jeune fille innocente. Pas à cet instant même du moins ...

Mais ... Il y avait autre chose. Une chose qu'il n'expliquait pas. Mais souhaitait il vraiment trouver une raison rationnelle à son besoin de la rencontrer à nouveau ?
- Bonsoir ! Où avez vous dormi aujourd'hui ?
La jeune fille se trouvait devant lui, à quelques mètres seulement et sourire aux lèvres.
Encore quelques pas et il pourrait la toucher rien qu'en tendant la main ...
- Pas ici je suppose ... Mais approchez, j'ai préparé le bassin pour vous. C'est étrange mais ... J'étais certaine que vous viendriez.

Kayin l'observait avec un regard froid et tout en restant silencieux. Cependant, il la laissa faire quand celle ci commença à le déshabiller et à l'inviter à entrer dans la source chaude.
Le nécromant observa avec attention la pièce où il se trouvait et constata qu'elle venait d'être rénové. Des tapisseries en moires et en parfait état ornaient les murs de la salle, des petites cascades s'écoulaient des vases portés par d'immenses statues représentant des femmes dénudés, des amphores laissaient échapper l'odeur de diverses huiles essentielles et l'eau du bassin accueillait quelques bougies flottantes ainsi que de nombreuses pétales de fleurs.
- Tout ceci ... Pour moi ?
Kayin s'installa dans l'eau et observa la réaction de la jeune femme quand elle se mit à bégayer :
- Et bien ... Je ... Hum ... Je n'ai plus pour habitude de voir du monde. Donc ... Oui.
"Tiens donc ... On est deux alors." pensa le nécromant.
Il resta ainsi à la regarder tandis qu'elle jouait du koto, sans rien dire et sans même penser, se laissant envoûter par l'ambiance pleine de senteurs et par le doux son de l'instrument.

Loin ... Loin ...


Nuit 3


- Je suis heureuse de vous voir à nouveau.
Encore un sourire. La jeune femme l'aida à se déshabiller et l'incita à prendre place dans le bassin d'un geste de la main.
Le décor et l'accueil étaient toujours à la hauteur de la détente et de l'apaisement que pouvait ressentir Kayin. Le nécromant se laissait toujours bercer par le bruit des cascades s'écoulant dans le bassin et par le son de l'instrument de musique quand celui ci s'arrêta.
- Puis je ?
Et voila que la jeune femme demandait l'autorisation pour pénétrer dans son propre bassin ...
- Hum ...
- Euh ... Je vais prendre ça pour un oui.
Alors qu'elle commença à s'installer en face de Kayin, elle continua de lui parler avec confusion avec une main devant la bouche.
- Je ne me suis jamais présentée ... Pardonnez moi ...
N'ayant pour seule réponse que le bruit des cascades, elle continua à lui dire :
- Et bien ... Je ne nomme Calliope. J'habite également ici, au palais. Enfin ... Ce qu'il en reste ... Tout le monde est partit depuis la disparition de ... Ça ne vous intéresse pas vraiment, je me trompe ?
Kayin ne put s'empêcher de rire intérieurement mais laissa l'indifférence se dégager de lui même. Oui, il se fichait de savoir pourquoi un temple de Grenth se trouvait abandonné. Il se fichait également de qui pouvait être Calliope. Qu'elle age elle pouvait avoir ou encore ce qu'elle attendait de lui. Jusqu'a présent, il avait trouvé un refuge et un lieu ou il se sentait bien. D'ailleurs, il n'avait pas fait de cauchemar depuis qu'il l'avait rencontré.
Que demander de plus ?

- Puis je ... Puis je toucher votre visage ?
Kayin resta interdit face à cette demande. Les multiples balafres qu'ils possédaient suite à un passé mouvementé ne donnaient habituellement pas l'envi de le toucher ...
Prenant ce silence pour une autorisation, Calliope s’avança lentement vers Kayin. Une fois à quelques centimètres de son corps, elle commença par prêter attention à sa respiration, prenant peu à peu le même rythme que lui et se laissant bercer par les vapeurs d’eau se dégageant de la source chaude. Se sentant en osmose avec lui, elle approcha un peu plus son buste du sien afin de réduire l’écart qu’il y avait entre eux.
Kayin pouvait sentir les émotions de la jeune femme qui lui faisait face et se laissait à son tour bercer par les battements de son coeur.
Bam ... Bam ... Bam ...
C’est avec douceur que Calliope approcha sa main du visage du nécromant. C’est du bout des doigts et avec une seconde d’hésitation qu’elle établit le premier contact entre eux. Tout d’abord en le frôlant délicatement au niveau des pommettes, puis moins timidement en lui caressant la joue avec le creux de sa main.
Le contact chaud de cette main contre le visage de Kayin lui fit un bien fou. Il avait la sensation de pas avoir eu de contact physique avec quiconque depuis des années. Et cette main, si chaude, si douce ... Il aurait voulu qu’elle le ne quitte jamais.
Jamais ... Jamais ...

Calliope laissa sa main caressait la joue de Kayin tandis qu’elle se resserrait un peu plus contre lui. Le contact des multiples balafres ne l’effrayait nullement et c’est toujours avec autant de douceur et d’application qu’elle découvrait le visage et le corps du nécromant petit à petit ...

Trop loin ...


Nuit 4



Kayin ne pensait plus au sang, ni même à la mort ... Ce qu’il voulait c’était passer du temps là bas, au bassin. Il regrettait d’être partit si soudainement la veille. Il regrettait de l’avoir repoussé si violemment et être partit en courant.

Peut être que Calliope ne l’attendrait pas cette fois ci ...

Et si ca devait être le cas ?
Il ferait avec ... Après tout, il s’en fichait pas mal de cette jeune fille ...

Non ... Il voulait retrouver ce lieu d’apaisement. Il voulait passer du temps dans le bassin à l’écouter jouer du koto.
Alors pourquoi être parti si précipitamment la veille ...

- J’avais peur de ne plus vous revoir ...
Le nécromant se retourna et vit la jeune fille armé d’un bâton de ritualiste.
- Je ne pensais pas que vous étiez capable de ...
- Tenir un bâton ? C’est juste pour m’aider à m’orienter ... Rien de plus. Mais ... Suivez moi.

Sans chercher à en savoir plus, Kayin se mit à suivre la jeune femme tout en restant silencieux ... Ils finirent dans la même pièce habituelle mais celle ci était également meublé d’un autel.
- Allongez vous ...
Le nécromant se déshabilla avec l’aide de Calliope et s’allongea sur le ventre sur cet autel. Sans avoir le temps de lui demander ce qu’elle lui réservait, la jeune femme s’installa sur ses fesses et posa ses mains chaudes contre son dos.
Les balafres étaient présentes ici aussi. Mais peu importe ... La ritualiste se concentrait sur ce qu’elle devait faire et se mit à masser son hôte alternant douceur et fermeté, commençant par la nuque pour terminer jusqu’au reins.
Kayin ne put s’empêcher de laisser échapper quelques gémissements, ce qui fit rire Calliope qui continuait à le masser.

Près ... Si près et bien plus encore ...


Nuit 5



C'est avec empressement que Kayin se dirigea vers la salle de la source chaude.

C'est avec un pincement au coeur qu'il avait quitté la pièce la veille ... Et il avait eu beaucoup de difficulté à trouver le sommeil, voulant retrouver Calliope le plus rapidement possible.
Aussi étrange que cela puisse paraître, il se sentait libre en sa compagnie à présent. Il n'avait plus peur. Plus peur de faire du mal, ni à elle, ni à quiconque. Tout ce qu'il recherchait à présent, c'était sa compagnie. Il donnerait tout ce qu'il avait en sa possession pour pouvoir revivre ces instants de calme et d'apaisement.

Petit à petit, il s’approchait de la salle qu’il chérissait tant. Le lieu de rencontre avec Calliope. Pas après pas, il s’en approchait, développant l’excitation et l’empressement qu’il ressentait à chaque fois qu’il pensait à ses précédentes nuits.

Puis ... Il entra.

Il souleva le rideau de moire qui était suspendu au dessus de la porte et pénétra dans la salle aux milles senteurs avant de ... S’écrouler à terre ...

Calliope était à terre, totalement inerte et baignait dans son sang. Kayin avait suffisamment envoyé de personne dans le monde de Grenth pour le savoir. Son corps sans vie était terne et ne bougeait plus, ne respirait plus.
Le nécromant resta face à son corps plusieurs longues minutes tout en restant silencieux avant de prendre le courage de s’approcher du cadavre.
Quand il l’a prit dans ses bras, il comprit ce qui lui était arrivé ... Un énorme plaie se trouvait au niveau de sa gorge. Seule une faux aurait pu provoquer une mort aussi abominable.

Puis ce fut comme une illumination. Pendant longtemps, Kayin avait chercher sa place en ce monde. Il l’avait peut être trouvé finalement.
Sans aucune trace de peur sur le visage, il attrapa son poignet et tout en serrant les dents, il le transperça avec l’ongle de son autre main. Le sang s’écoulait rapidement de son entaille et c’est avec un léger sourire qu’il laissa glisser le liquide vermillon dans la bouche de Calliope. Sentant ses forces le quitter peu à peu, il s’empressa de laisser couler son sang sur la plaie de la jeune femme. Il devait faire vite s’il voulait que son remède se montre efficace ... Est ce que ca allait marcher au moins ? Oui ... Il n’en doutait pas une seconde. Sans savoir pourquoi, il en était certain.

La personne qui avait infligé la blessure mortelle à Calliope la pensait certainement morte et elle ne pourrait certainement pas savoir que Kayin aurait donné sa propre vie pour la sauver.

- Merci ... Calliope ...

Le nécromant totalement vide de force ferma les yeux et se laissa bercer par le rythme léger et lent du souffle de la jeune femme qui reprenait vie peu à peu.
A présent, il pouvait partir.

Loin ... Loin ... Loin ...

_________________


La geekette au laptop
avatar
Ayame
Je me Last Battle...
Je me Last Battle...

Messages : 1418
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 31
Localisation : Normandie (76)
Féminin

http://zegeekette.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW1] Distance - Kayin

Message par Serbi le Mer 23 Mai 2012 - 9:09

C'est pas mal :bave:

J'ai lu nuit 1, j'ai accroché direct :bigsmile:

Je vais bosser puis quand je ferais une pose j'vais continuer.

_________________
avatar
Serbi
La réponse est 42
La réponse est 42

Messages : 123
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Brest, quartier Nord, ziva.
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW1] Distance - Kayin

Message par Ayame le Mer 23 Mai 2012 - 9:11

Ah ! T'as apprécié ? Cool ^^

Bon boulot en tout cas ! (T'es en plein partiel, si je me plante pas)

_________________


La geekette au laptop
avatar
Ayame
Je me Last Battle...
Je me Last Battle...

Messages : 1418
Date d'inscription : 11/05/2012
Age : 31
Localisation : Normandie (76)
Féminin

http://zegeekette.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW1] Distance - Kayin

Message par Serbi le Mer 23 Mai 2012 - 13:11

Oui dans une semaine et demi j'ai des rattrapages que j'ai absolument envie d'avoir ^^'

_________________
avatar
Serbi
La réponse est 42
La réponse est 42

Messages : 123
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 26
Localisation : Brest, quartier Nord, ziva.
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW1] Distance - Kayin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum