[GW2 RP Background] Le récit D'Aloyzia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[GW2 RP Background] Le récit D'Aloyzia

Message par Demahus Karthiel le Mer 4 Fév 2015 - 18:07

L'héritage familiale










- Demahus Aloyzia
- Voleuse Sylvarie
- tempérament impétueux, mais choisie souvent la fuite au combat frontal.

Chapitre premier : la famille, l'héritage.

"Nous te donnons ce nom de famille pour te rappeler qui est ton frère Aloyzia."
Voici ce qu'entendit une énième fois Aloyzia, Sylvarie de 21 ans, alors qu'elle était en train de réclamer sa liberté.
"non Tu ne seras jamais comme lui,  si ton frère Demahus a préféré courir après ces chimères, libre à lui. Mais tu n'en feras rien. Ton rôle dans cette histoire est de servir la cour au sein du Bosquet, que tu le veuilles ou non."

Aloyzia n'a pas eu de mentor à proprement parlé, sa mentor étant décédée juste après son éveil, elle devait être éduquée par le "fils" de sa mentor d'origine, soit son "frère", mais il partit en la laissant sous la direction de deux Sylvaris que l'on pourrait définir de nobles. ne sachant rien de son frère,  elle n'avais jamais pu lui parler, et n'avait aucune idée du pourquoi il l'avait abandonnée. La seule chose qu'elle connaissait de lui, d'eux, était qu'ils provenaient d'une ancienne lignée. Ils avaient d'ailleurs un héritage lié à cette famille, une bien étrange lame. Mais évidemment une femme, n'ayant pas le droit de s'aventurer sur les terres de Tyrie, a l'interdiction formelle de toucher à cette arme. L'épée fut alors placée dans une réserve, à l'abris des regards indiscrets.

"Ça suffit, vous n'êtes responsable de moi que parce qu'on vous l'a demandé, mais je n'ai rien à voir avec vous! Je m'en vais et vous ne m’arrêterez pas !"



Le Sylvari l'a pris par le bras et l'emmena dans sa chambre.

" C'est fini les plaisanteries, demain nous t’emmènerons voire l'arbre clair, qu'elle te remette les idées en place."

C'en était trop pour Aloyzia qui pris la seule "arme" en sa possession, une dague en bois faite main par Cai, une Sylvarie, et partie vers la réserve. Elle passa discrètement et récupéra un corselet entreposé la et trouva finalement son épée. "l'épée du dragon de feu, enfin en ma possession". Elle finit par partir, en passant par les lacs du bosquet, et sortit de la cité.




Chapitre second : Le sentier du nouveau monde.

Elle rejoignit la forêt de Caledon mais à peine sortie, elle tomba nez à nez avec une bonne connaissance. Cai l'attendait assise, devant elle.
"je sais que tu veux partir de ces contrées et je ne t'en dissuaderais pas, c'est tout à fait légitime de vouloir vivre comme bon te semble. Sache une chose: ton frère t'a abandonnée pour te donner une chance d'avoir une vie saine, et calme. Je pense que le jour où il apprendra ton départ, il mettra tout en oeuvre pour te ramener d'où tu viens. Évite-le le plus possible, je sais que tu veux au contraire le rencontrer mais sois sur tes gardes."
Sur ces paroles pleines d'attention, Cai lui expliqua par où passer pour partir de ces terres, l'embrassa et s'en alla.

Quelques jours plus tard, Aloyzia avait pris connaissance de ses capacités à se battre, ou plutôt à fuir pour mieux décimer ses adversaires. Il était temps pour elle de partir ailleurs. Mais où?
Elle arriva dans le village portuaire que lui avait indiqué Cai. Des habitations humaines ! Première fois qu'elle en voyait !



Plus impressionnant encore, le navire. A l'époque il était pour elle, un navire gigantesque, elle comprendra avec le temps que ce n’était rien de plus qu'un bateau de pêche.
Evidemment, c'était trop beau, des Sylvaris passaient par là, et si ils l'a voyaient elle risquait de retourner au bosquet. Elle se cacha alors dans la cale et attendis que le bateau parte, pour ressortir et prendre un peu l'air.



Chapitre trois : la tempête, le vent de l'avenir.

De l'air elle en eu pour ses lauriers, une tempête faisait rage et malgré tous les efforts des marins, le navire percuta un rocher et coula.
Aloyzia se débattis, remonta à la surface pour mieux replonger par la suite. Elle ne put rester bien longtemps éveillée, ballottée par les eaux, les restes de l'embarcation...
"C'en est finit de moi, jamais je ne le retrouverais."
Aloyzia ferma les yeux, se laissant plonger dans le fond de l'océan.

"Une cascade ?"
La Sylvarie était devant une cascade? Qu'est ce que cela pouvait bien vouloir dire ?
Une vision ! Voilà ce que c'était !
Elle se regarda, tout semblait aller pour elle. Elle leva soudain les yeux et aperçut une femme, une Norn vu son accoutrement, imposante et bien plus grande qu'elle d'ailleurs. Une voie retentit alors.
"Trouve la et elle te guidera, elle t'enseignera, et te fera trouver celui que tu cherches."



Chapitre quatre : l'émerveillement.

Elle ouvrit les yeux et vit une immense ville qu'elle reconnut tout de suite d'après les histoires qu'elle avait entendu, l'Arche du Lion !
Elle savait à présent ce qui lui restait à faire : trouver un portail Asura et partir pour la région des Norns, en espérant y trouver cette femme que sa vision lui avait montré. Cette fois plus question de prendre la mer !
Mais sachant qu'elle était recherchée, les gardes ne la laisserait jamais passer le portail. Elle passa alors par les égouts, mais fut prise en chasse par des brigands de seconde zone. Aloyzia n'en pouvait plus mais finit tout de même par trouver ce qu'elle cherchait, le portail ! Et personne pour surveiller l'accès de derrière. A elle les monts neigeux !
"Cet endroit est magnifique !"
La neige tombait à flot, et il y avait pourtant tant de vie. Des lumières filtraient d'une grande bâtisse, rendant l’ambiance plus émouvante que jamais.



Malgré ces recherches en ville, personne ne semblait correspondre à la Norn qu'Aloyzia cherchait. Elle sortie finalement et entreprit de trouver le plus d'informations sur cette femme. Rien n'y fit, et la chance abandonna un peu plus Aloyzia lorsqu'elle descendit dans une cavité, et fit prise au piège par des congères. La fin était donc là pour cette Sylvarie, recroquevillée dans le froid et la glace...




Chapitre cinq : le renouveau lumineux.

Elle se réveilla soudain dans un lit qui n’était pas le sien, des voix résonnaient, des rires, des bruits de vaisselle. Une bien belle agitation ! Une femme vient à sa rencontre, elle était grande, forte, portant  un espadon dans le dos, et des bottes d'une noirceur qu'elle n'avait jamais vu auparavant.



"Tu sembles aller mieux c'est bien, je t'ai trouvée il y a une semaine dans la neige, que faisais tu ainsi, dans une région si éloignée de la tienne ?"
Aloyzia craqua et les larmes roulèrent sur ces joues. Elle lui raconta tout ce qu'elle avait entrepris, d'où elle venait, son envie de retrouver son frère malgré les avertissements, qui il était...De son coté, la Norn lui expliqua qu'elle l'avait ramenée à son foyer pour la soigner, mais qu'elle ne pourrait rester éternellement ici.
"Ton frère me dit quelque chose, si tu es prête à me suivre et à m'écouter je peux t'aider à le voir sans que lui ne te voit. Alors qu'en dis-tu ?"
Aloyzia accepta et commença à suivre Cette Norn dans son entrainement. Elle en appris ainsi plus sur la culture Norn, et se pris de passion pour ces grosses brutes au sang chaud. Son vocabulaire pris le pas, ainsi que sa manière de vivre...
Jusqu'au jour où La Norn lui dit enfin son nom :
"Il est temps que tu saches, ton frère fait partie d'une guilde, la même que celle que je représente fièrement, tu en portes d'ailleurs le blason. Si tu es prête à parcourir le monde avec de nouvelles personnes, à les aider, et à porter notre blason pour les bonnes raisons cette fois, tu pourras voir qui est ton frère. Alors acceptes-tu ?"
Aloyzia compris que la fin de sa solitude arrivait.
" Oui je suis prête."
La Norn sourit lui tendit la main et dit :
"Alors bienvenue chez les Lucioles Automnales, je m'appelle Funérail et je me ferais un plaisir de t'aider dans tes aventures."




Voila, c'est le premier lore que j'écrits sur le forum, sur le perso le moins haut, niveau lvling, et celui que vous voyez le moins souvent. Mais étant donné que ce sera le plus court que je vais écrire, j'ai préféré commencer par ça^^ El le sait, j'écrits tard le soir, et malgré mes relectures, les tournures de phrases n'iront pas toujours correctement, j'espère que ca vous plaira quand même.  :bye:

P.S: il y  a quelques aspects qui peuvent paraître illogiques pour un Sylvari, sachez juste que son histoire n'est pas terminée, et que vous en saurez plus sur le prochain background que je sortirez Wink

_________________
avatar
Demahus Karthiel
Leçon de séduction n°148
Leçon de séduction n°148

Messages : 275
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 25
Localisation : Limoges
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum