[GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Message par Clearys le Sam 11 Mai 2013 - 20:09

PROLOGUE : L'ÉVEIL



Qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Je ressentais des choses... Je sentais quelque chose qui me chatouillait le dos, c'était la première fois que je ressentais quelque chose comme ça. Je ne savais pas pourquoi j'étais là alors qu'avant je n'étais rien. Il faisait noir, je ne voyais rien, je sentais juste cette chose qui me chatouillait le dos. C'était doux, ça semblait fin mais en très grand nombre.

Je m'appuyai sur mes bras par hasard et je sentis que je pouvais me lever, mon corps se leva et je me retrouvai assis. J'essayai de bouger plusieurs parties de mon corps et soudain j'ouvris les yeux. La lumière m'éblouit. En haut, le ciel était bleu transparent, fantomatique. Un champ d'herbe s'étendait à perte de vu, l'herbe elle aussi avait cet aspect fantomatique, comme tous ce qui se trouvait ici d'ailleurs...

Je me levai et regardai autour de moi. J'essayai de trouver quelque chose à voir, je n'avais rien à faire que vagabonder ici donc autant trouver quelque chose d’intéressant à faire. J'aperçus un peu plus loin un point d'eau, un petit lac. Je m'approchai et vis mon visage dans l'eau. J'étais vert ! Trois petites branches vertes sortaient de mon menton comme une sorte de barbe, mes cheveux étaient des pétales de fleur bleues de la même couleur que mes yeux. Un bleu calme, qui ressemblait à la couleur de l'eau, l'eau d'un lagon. Mon corps était de taille moyenne, juste un peu plus petit et j'étais de corpulence normale. J'étais entièrement composé de feuilles et de sève; et de pétales bien sûr...

Après quelques minutes à regarder cette eau, j'entendis un bruit. Des paroles, incompréhensibles. Des sortes de murmures. Je me retournai alors et vis un homme assez grand, fait de feuilles aussi, comme moi et son camarade qui se trouvait devant lui. Il avait les cheveux blancs mais il n'avait pas l'air vieux, il avait lui aussi les yeux bleus. Son voisin avait les cheveux rouges, les yeux aussi, et était plus petit que lui, plus chétif. Je m'approchai afin de leur parler mais ils ne semblaient pas me voir. Je les interpellai.

_Hey, messieurs ! dis-je

Ils tournèrent la tête vers moi et disparurent dans un nuage de fumée étrange.

_C'était quoi ça ? me dis-je

Maintenant, voilà que j'entendais d'autres murmures, plus loin, derrière un arbre à quelques mètres. C'était peut-être eux ? Qui sait...

J'arrivai à l'arbre quand je vis un homme de feuille aussi, peau violette par contre comme ses cheveux et ses yeux. Il était grand mais avait peu de muscles. Il lisait un livre tous seul à voix haute mais ne semblait pas me voir lui non plus. Je ne comprenais rien de ce qu'il disais vu que ce n'était que des murmures et souffles étranges.

_Bon sang, vous allez parlez normalement et arrêter de me faire des farces comme ça ! lançai-je

Il tourna la tête vers moi, lui aussi, étonné, et disparut comme les autres... Je n'en pouvais plus, comment cela se faisait-il ? J'avalai ma salive, d'autres murmures derrière moi...

Une femme, toujours faite de feuille, cheveux marrons avec une queue de cheval, yeux bleus. Mince, fine, belle. Le regard triste et joyeux à la fois. Elle me regardait dans les yeux. J'étais complètement hébété, je crus que j'étais amoureux, et c'était le cas. Je voulus l'approcher mais elle disparut elle aussi.

Puis une tornade de gens m'envahit et je n'eus pas le temps de tous les voir. J'en vis cinq plus que les autres. Un petit homme avec des oreilles étranges et des pistolets, lance-flammes et armes en tout genre dans le dos, une femme humaine blonde, assez sexy, un autre homme mais très grand, blond lui aussi avec une grosse masse d'arme et un bouclier puis un autre humain, cheveux noirs, il ressemblait à une sorte de nécromancien et enfin un gros chat avec une épée dans le dos et des cornes.

Soudain tous disparurent d'un coup laissant apparaître derrière eux un corps, impossible à reconnaître. Défiguré, martyrisé, une tâche de sang nappait le sol. Juste à côté du corps, un livre, ou plutôt un journal, je ne pouvais pas l'ouvrir. Quelques secondes après, un coffre sortit du sol, s'ouvrit sous mes yeux dans une lumière éblouissante, et une épée brillante en sortit. Je m'approchai d'elle pour la contempler quand soudain le monde devint noir...

L'épée devint noire elle aussi et son éclat disparut; elle se brisa et les morceaux tombèrent sur le sol qui se couvrait de sang rouge vif. Un rire résonna dans le monde, des racines menaçantes, remplies de pointes, sortirent de terre et m'encerclèrent, je vis des monstres sortir de partout, ils avançaient vers moi mais ils n'eurent pas le temps d'être à ma portée que le sol se mit à trembler...

Des craquelures se formèrent au loin et arrivèrent jusqu'à moi, un grondement puissant résonna au fond de la terre, une patte géante sortit des profondeurs et détruisit les monstres sur son passage. Puis, dans un ouragan de monstres, une bête énorme pourvue d'ailes sortit de la terre en détruisant tous les alentours, elle s'envola, j'étais maintenant sa proie, sa seule cible, je ne pouvais plus rien faire. C'était un dragon... Un dragon ! Vous imaginez ! Il descendit du ciel et m'attrapa avec sa grosse patte, il me compressa dans celle ci et me rapprocha de sa gueule, j'étais déjà presque mort quand il planta ses dents dans mon torse. Il lâcha mon corps désormais presque inanimé et le laissa s'écraser sur le sol craquelé et nappé de sang.

Le dragon partit dans un grondement atroce, je ne voyais presque plus rien, ma vue se troublait. C'était la fin pour moi. Je fermai les yeux, et fut dans le noir... Du moins, je croyais que c'était la fin... Un rayon de lumière apparut dans le ciel, ce qui me fit ouvrir les yeux, je n'avais plus mal, c'était vraiment étrange. Aucune blessure. Je m'assis et regardai en l'air. Je vis une ombre sortir du ciel, une sorte d'insecte volant. L'insecte descendit gracieusement du ciel comme si il venait me rejoindre, il avait de belles ailes oranges. Je n'avais pas tord, il venait me rejoindre. Il se posa sur mon nez. Je souris. Puis une flopée de visages apparut devant moi, un flash blanc puis plus rien...

L'insecte, je savais ce que c'était... C'était une... Luciole.

_HAAAAAAAAAAAAA ! IL SE PASSE QUOI ?! JE VAIS MOURIR ?! NON ?! JE SUIS PAS MORT ?! criai-je sans reprendre mon souffle

Un homme s'approcha de moi en rigolant :

_Et ben dis donc, qu'est-ce qu'il t'arrive à toi ? demanda-il
_On est où là ? J'ai vu des choses bizarres et là c'est plus le même endroit je comprends pas ! paniquai-je
_Calme-toi. soupira-t-il. Faisons d'abord les présentations, je t'expliquerai après. Moi c'est Eoghan et toi tu n'as sûrement pas encore de nom, je vais devoir t'en donner un... Va falloir que je te prenne en charge...

Il avait l'air dépité en disant ça. Moi j'étais complètement paniqué, je regardais partout et je me demandais ce que je faisais ici. J'étais tellement excité que je n'avais pas vu le visage de l'homme.
J'ouvris la bouche en grand, hébété.

_V... Hein ?! lâchai-je avec une voix d'attardé mental de niveau critique
_Pourquoi tu es étonné comme ça ? dit-il en fronçant les sourcils
_Mais... Je vous ai déjà vu !

Il avait les cheveux blancs, yeux bleus, grand, pas mal de muscles, fait de feuilles. EXACTEMENT comme le gars que j'avais vu avant.

_Ha bon ? Très bien, suis-moi.
_Quoi ? Vous me dites ça comme ça alors que je ne sais même pas qui je suis, qui vous êtes, à part que je connais votre tête et je sais pas ce que je fais ici non plus !
_Ne t'inquiète pas, je vais t'emmener voir Caithe et je t'expliquerais quelques trucs pendant le trajet.

Je fis la moue mais acceptai en hochant la tête même si ça me déplaisait fortement de ne pas savoir tout maintenant...


Dernière édition par Clearys le Mer 25 Déc 2013 - 0:53, édité 3 fois

_________________
"Hinata... Ore wa... Omae no koto ga suki da !"

https://www.youtube.com/watch?v=reG5n28nMC4

"Hinata, arigato..."

https://www.youtube.com/watch?v=e05D6MjVjlE

"Elu par la Déesse, pour son coeur intrépide
Il retire l'épée, qui deviendra son guide.
Repousser les ténèbres, d'un fléau assassin
Est la quête qui incombe, à ce fils du destin.
Lame en main sous la nuée, la prêtresse il rallie
D'une grande lumière la terre, ils ramènent à la vie."

http://www.youtube.com/watch?v=xvb8hwfrA2E

"Heroes don't die, they reborn as legends"
avatar
Clearys
FusRohDah!

Messages : 1859
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : Dans ton cul
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Message par Clearys le Dim 26 Mai 2013 - 10:27

CHAPITRE 1 : LES PRÉDICTIONS DE L'ARBRE CLAIR



Il me tendit la main, je l'attrapai et me relevai grâce à son aide. D'un signe de la tête il me dit de le suivre.

_Je vais te conduire au cœur du Bosquet. dit-il
_Le Bosquet ? m’interrogeai-je
_Notre << capitale >> si tu veux pour résumer même si ce n'est pas exactement ça...
_C'est quoi alors ? rétorquai-je en soufflant
_Le Bosquet est l'Arbre Clair. Il a été planté par un humain, Ronan et un centaure, Ventari... Cet arbre est très spécial... Nous vivons dans cet arbre. Nous naissons de cet arbre. Voilà pourquoi il est si important pour nous. Nous sommes tous reliés à cet arbre... Enfin presque...
_Comment ça presque ?
_Certains Sylvaris qu'on à rencontré n'ont pas fait de rêve... Ils ne proviennent pas du même arbre que nous... Cela est pour l'instant très flou, nous ne savons pas beaucoup de choses sur ça. Après il y a les partisans du cauchemar... Ces Sylvaris ont cédé au cauchemar et ne sont plus du côté du rêve avec l'Arbre Clair, nous luttons chaque jour contre eux en plus de la menace mort vivante qui pèse sur nous...
_Pfffff... J'comprends plus rien. En gros on est tous dans la merde ?
_Si tu veux... s'attrista Eoghan




Nous déambulâmes dans les branches de l'Arbre, remplies de magasin et maison en tout genre pour enfin arriver à une sorte d’ascenseur en feuille.

_Whaaa ! Ça à l'air trop cool ! m'exclamai-je
_Viens. me dit-il



Nous rentrâmes dans la grosse plante qui commença à s'élever dans le ciel.

_Au fait tu devais pas me donner un nom ?
_Ha si. Regarde-moi.

Il me fixa attentivement les yeux.

_Tu as les yeux bleus... Ça me fais penser à la mer, au calme. Hum... Clearys !
_Quoi ?! Comment ça Clearys ?
_Ben, je sais pas, Clearys, c'est tout...
_Ça va comme nom...
_Très bien, maintenant je vais t'emmener voir Caithe et l'Arbre Clair.
_Je croyais que l'Arbre Clair était le Bosquet...
_Oui plus ou moins mais il a aussi un avatar Sylvari.

La plante s'arrêta en haut et s'ouvrit afin de nous laisser sortir. Lorsque nous arrivâmes, une femme Sylvari était là, elle avait les cheveux blancs avec quelques reflets verts et une belle armure de feuille légèrement scintillante. Devant elle, une autre femme, lumineuse, elle semblait flotter légèrement dans l'air.

_Caithe. commença Eoghan en faisant une petit courbette.

La femme aux cheveux blancs se retourna.

_Eoghan, que me vaut cette visite ?
_Je t'emmène une jeune pousse qui aurait besoin de réponses sur son rêve.
_D'accord, approchez jeune pousse. dit-elle en me faisant un signe de la main

J'approchai lentement d'elle puis je m'arrêtai.

_Demande à l'Arbre Clair, elle en saura plus que moi... me conseilla-t-elle



Je m'approchai donc de l'Arbre Clair qui était en fait cette femme scintillante. Elle me tendit sa main. Je l'attrapai.

_Salutation, jeune pousse. dit-elle d'une voix mélodieuse. Ne bouge pas, je vais regarder ton rêve. Il suffit juste que je pose ma main sur ton front.

Elle posa donc sa main sur mon front, elle s'illumina légèrement d'une aura jaunâtre presque blanche. Après quelques minutes elle retira sa main et me regarda d'un air triste.

_Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? m'apeurai-je
_Eoghan... commença-t-elle. Tu as vu Eoghan et son ami aux cheveux rouge, Feidhlim me semble-t-il... Les personnes que tu a vu dans le rêve croiseront ta route tôt ou tard... Il y a cette fille, l'autre jeune pousse, l'Asura, la Charr, les deux Humains et le Norn, tu les croiseras tous.
_Tous va bien pour l'instant... remarquai-je
_Il y a ensuite ce corps meurtri... Cela signifie que quelqu'un va mourir... Quelqu'un de spécial surement. Le journal, tu le verra aussi, il sera important lors du déroulement de ton destin comme cette épée lumineuse... Malheureusement, cette épée s'est transformé et à perdu son éclat en même temps que le monde s'est retrouvé infesté de monstres. Puis ce dragon qui tu tue... Tous cela signifie que tu combattra la menace des Dragons Ancestraux et que le mal se manifestera beaucoup dans ton voyage, tu mourra ou frôlera la mort...

Je serrai le poing, angoissé.

_Pour finir. reprit-elle. Je ne vois pas exactement ce que signifie cette luciole et ta sorte de résurrection. Surement que malgré tous ça il y aura quelque chose pour te soutenir, t'aider. Une amitié éternelle...
_Je... Les rêves des Sylvaris sont-ils toujours aussi... Compliqués et horribles ?
_La plupart mon enfant... Les temps sont durs en ce moment et chacun à un rôle précis dans cette guerre contre tous nos ennemis...
_Merci, Arbre Clair. la remerciai-je en m'inclinant

Je me retournai vers Eoghan et marchai. Il m'attendit à l’ascenseur puis nous descendîmes vers les autres étages. Il ne parlait pas, il avait l'air crispé. Il était différent de tout à l'heure. Nous marchâmes vers je ne sais où pendant quelques minutes sans un mot. Je voulais absolument savoir où on allait alors je lui demandai.

_Eoghan, on va où exactement là. En plus je n'ai même pas de maison, où vais-je dormir ?
_Tu dormiras chez moi, on va chez Feidhlim. répondit-il d'un ton sec

Feidhlim, l'homme aux cheveux rouges, plutôt petit ? Pourquoi aller là-bas maintenant ?
Eoghan s'arrêta à une porte et toqua. Un homme assez petit aux cheveux rouges ouvrit la porte, Feidhlim quoi...

_Ha, Eoghan, mon ami ! Que fais-tu là ?
_Il faut que je te parle.
_Qui est cet homme derrière-toi ?
_Clearys, une jeune pousse, il t'as vu dans son rêve. Enfin bref je vais t'expliquer.
_Allez-y, rentrez.
_Clearys, monte en haut, il faut que je parle a Feidhlim.
_Mais...
_Pas de mais !

Je montais en haut, légèrement énervé. Je suis resté au moins cinq minutes à m'ennuyer en haut quand j'entendis quelqu'un crier en bas. Je me collai à la porte pour écouter la conversation...

_Je te dis qu'il l'a vu ! Le corps, le journal ! Ça veut dire que je vais mourir ! Hein ?!
_Calme-toi... C'est n'est peut-être pas ton journal...
_SI ! CA L'EST !

J'entendis quelque chose se briser en bas... Je n'osai pas descendre alors je me couchai sur le lit et m'endormis rapidement...


Dernière édition par Clearys le Sam 18 Jan 2014 - 17:48, édité 1 fois

_________________
"Hinata... Ore wa... Omae no koto ga suki da !"

https://www.youtube.com/watch?v=reG5n28nMC4

"Hinata, arigato..."

https://www.youtube.com/watch?v=e05D6MjVjlE

"Elu par la Déesse, pour son coeur intrépide
Il retire l'épée, qui deviendra son guide.
Repousser les ténèbres, d'un fléau assassin
Est la quête qui incombe, à ce fils du destin.
Lame en main sous la nuée, la prêtresse il rallie
D'une grande lumière la terre, ils ramènent à la vie."

http://www.youtube.com/watch?v=xvb8hwfrA2E

"Heroes don't die, they reborn as legends"
avatar
Clearys
FusRohDah!

Messages : 1859
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : Dans ton cul
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Message par Clearys le Sam 3 Aoû 2013 - 21:01

CHAPITRE 2 : VOCATION



Une lumière éblouissante provenant de devant me réveilla. C'était la lumière du soleil. Je m'adossai au bout du lit pour me mettre en position assise. J'étais dans une chambre vide, pas un seul meuble, hormis le lit sur lequel je dormais. Il y avait également cette fenêtre grande ouverte en face de moi; la cause de mon réveil.

Avant de me lever et de descendre le petit escalier en colimaçon à ma gauche je me posai quelques questions. Qu'es-ce-que je faisais ici ? Je me rappelais vaguement la nuit dernière. Il me semblais qu'il y avait eut des cris, et des bruits d'objets cassés. Je pensai que je devrais descendre et poser mes questions a Eoghan si il se trouvais en bas.

J'entrepris donc de descendre pour voir si il était bien là. J'avais raison... Il sirotait un jus de fruit d'une main tout en faisant tournoyer une dague de l'autre, affalé sur le canapé. Il me vit descendre l'escalier, et posa tous ce qui se trouvait dans ses mains en soupirant :

_Enfin réveillé...
_Oui et d'ailleurs j'aimerais bien savoir où on est là ! répondis-je
_Wo wo wo ! On se calme là. Premièrement on est chez moi et de...
_On était pas chez Feidhlim hier ? l'interrompai-je
_Si mais j'allais dire que tu t'es endormis et que je t'ai ramené chez moi. répondit-il en levant les yeux au ciel
_J'ai entendu des bruits, des cris, des objets cassés.

Eoghan me fixa, il ne dit rien pendant quelques instants. Il serra les poings et se crispa puis il me répondit finalement en bredouillant :

_Ce... Ce n'est rien. Tu as dû, tout simplement... Rêver ?

Je fis une grimace en guise de réponse. Je m'installai sur le canapé et pris moi aussi un jus de fruit. Le silence régna dans la pièce pendant plusieurs minutes puis Eoghan prit un ton sérieux :

_Tu sais. commença-t-il. Il faut que je te montre quelque chose. Il est temps pour toi de le savoir. Prépare-toi, je t'emmène quelque part.

Je haussai les sourcils pour montrer mon interrogation. La déclaration d'Eoghan était assez étrange. Pourquoi voulait-il me montrer quelques chose maintenant ? Je hochai la tête positivement en guise de réponse, je n'avais pas envie de me poser plein de questions ce matin.

Quelques minutes plus tard nous partîmes en direction de la forêt de Caledon. Je n'avais aucune idée d'où il m'emmenait. Nous traversâmes donc le Bosquet pour arriver au village d'Astorea. Là il me dit qu'on y était presque. Le voyage n'avait pas été très long finalement. Mais pourquoi on s'enfonçait dans la forêt ? Je gardai mes questions pour moi et observai le paysage de la forêt de Caledon. La végétation était magnifique. Des tonnes d'animaux vivaient ici, ils étaient pour la plupart pacifiques, mais depuis quelques temps des problèmes survenaient avec l'arrivée de mort-vivants sur nos terres. Il y avait aussi quelques drakes, guivres et araignées qui nous posaient des problèmes et aussi cette cours des cauchemars... Enfin bref, au niveau du Bosquet la forêt était remplie de moas, chiens de fougères et lucioles en tout genre.

Nous arrivâmes enfin à destination. C'était un petit terrain d'entraînement un peu éloigné du village d'Astorea. Des armes étaient posées sur le sol à côté de mannequins et cibles en bois. Eoghan s'assit sur le sol et me fit signe d'approcher. Je m’assis a mon tour devant lui. Il ferma les yeux et posa son index et son majeur sur mon front. Il rouvrit les yeux au bout d'une minute et enleva ses doigts. Il se retourna encore sans un mot et prit un arc, des dagues et un espadon. Il prit son espadon a deux mains après m'avoir lancer l'arc et les dagues à la figure. Il arma son espadon en me lançant un regard de défi puis il lâcha :

_Bat-toi.

Il se jeta sur moi avec son espadon et je bloquai son coup de justesse avec mes dagues. Profitant de mon inattention il me décolla un coup de pied dans les côtes. Je fus propulsé à ma gauche. Le combat dura comme ça au moins trois minutes. Il enchaînait les coups alors que moi j'encaissais. Puis il s'arrêta, toujours en me menaçant avec son espadon.

_Ressent la puissance dans ton cœur. me dit-il
_Quoi ? Qu'es-ce-que ça veut dire ça ? demandai-je

Il ne répondit pas à ma question sûrement en espérant que j'y réfléchisse moi même. Sans attendre il recommença le combat. Je décidai de me concentrer et de faire ce qu'il m'avait dit. Je ressenti alors une aura étrange au fond de moi. Mon corps esquiva tout seul son attaque comme si il l'avait prédit et riposta d'un coup de poing sur sa joue immédiatement. Eoghan glissa en arrière remplissant les alentours d'une fumée marron, la couleur de la terre sur laquelle on se battait.
Je profitai de ce moment de repos pour me concentrer d'avantage. C'est là que je ressentis finalement ce qu'il y avait dans mon cœur. J'ai ressentis une nouvelle fois cette aura étrange, puis la nature, une sorte de liaison avec les animaux, des sens aiguisés, une grande réactivité... Mon corps avait réagit avec cette énergie pour esquiver l'attaque de lui-même, c'était comme une sorte de sixième sens.

Je relevai la tête et prit mon arc pour riposter à la prochaine attaque d'Eoghan. J'encochai une flèche et bandai mon arc, prêt au combat. Eoghan bondit hors de la fumée pour abattre son espadon sur moi. Je tirai ma flèche immédiatement sur sa main. Le projectile toucha sa cible et l'espadon d'Eoghan tournoya dans la airs avant de se planter dans le sol. Il arracha la flèche de sa main, le sang coulait à flot, mais il ne semblait pas s'en soucier.

_Ça va ? m'inquiétai-je
_Pas de problème. répondit-il. Je dois de parler de quelque chose.
_Quoi donc ?
_Tu as ressentis l'énergie n'est-ce-pas ?
_Oui...
_Dans notre monde chaque personne a une vocation gravée en lui, une énergie qui lui donne des pouvoirs spécifiques. Il faut juste apprendre à les utiliser.
_Des vocations...
_Il en existe huit pour l'instant, je ne vais pas tout de détailler sinon se serait trop long mais je vais déjà te citer leurs noms. Les voleurs, les rôdeurs, les ingénieurs, les envoûteurs, les guerriers, les gardiens, les élementalistes et les nécromants. Ils ont chacun des pouvoirs différents. D'après ce que j'ai vu en toi, tu serais un rôdeur.
_Je fais quoi de spécial ?
_Tu peux dompter des animaux très facilement et établir des liens étroits avec eux. Tu dispose de pouvoirs liés a la nature et tes sens sont très aiguisés. Par exemple tu es très réactif, précis, habile et rapide.
_C'est pour ça que j'ai esquivé instinctivement ton attaque tout à l'heure ?
_Tout a fait.
_Et toi alors ? Quel est ton pouvoir ?
_Moi... soupira-t-il. Je suis gardien.

Je haussai les sourcils en me demandant ce qu'était un gardien.

_Regarde. lança-t-il

Il posa sa main valide sur celle qui dégoulinait de sang et une lumière bleuâtre apparut. La plaie se referma a vu d’œil, j'étais bouche-bée.

_C'est ça un gardien. continua-t-il. Je suis né pour protéger les autres car j'ai des facultés de défense et de soin très puissantes. Je suis le rempart qu'on doit franchir avant de pouvoir tuer mes proches.

Il récupéra son espadon et le posa à côté des mannequins. Il me demanda de poser aussi mes armes ce que je fis immédiatement.

_On rentre déjà ? m'étonnai-je.
_Oui, on ira s'entraîner quelques semaines pour te préparer à faire de vraies missions.

Nous rentrâmes donc à la maison finir la journée.


Dernière édition par Clearys le Sam 3 Aoû 2013 - 21:14, édité 3 fois

_________________
"Hinata... Ore wa... Omae no koto ga suki da !"

https://www.youtube.com/watch?v=reG5n28nMC4

"Hinata, arigato..."

https://www.youtube.com/watch?v=e05D6MjVjlE

"Elu par la Déesse, pour son coeur intrépide
Il retire l'épée, qui deviendra son guide.
Repousser les ténèbres, d'un fléau assassin
Est la quête qui incombe, à ce fils du destin.
Lame en main sous la nuée, la prêtresse il rallie
D'une grande lumière la terre, ils ramènent à la vie."

http://www.youtube.com/watch?v=xvb8hwfrA2E

"Heroes don't die, they reborn as legends"
avatar
Clearys
FusRohDah!

Messages : 1859
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : Dans ton cul
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Message par Clearys le Sam 3 Aoû 2013 - 21:09


CHAPITRE 3 : NAERYL ET NIANIEL





La semaine suivante je partis m'entraîner avec Eoghan, il fallait que je sois prêt pour partir à mon tour en mission. Nous enchaînions les combats qui devenaient de plus en plus complexes. Eoghan retenait de moins en moins sa force. A la fin de la semaine nous fîmes un combat avant que je parte faire quelques courses pour qu'on ne meure pas de faim.

Eoghan se rua sur moi avec son espadon, comme d'habitude, j'esquivai son attaque sans difficulté. Mais le combat serait plus rude que ça. Mes flèches fusaient près de lui mais il les bloquait quasiment toutes. Je me résouds alors à aller au corps à corps. J'esquivai son espadon qu'il abattait en face de moi et je passai habilement derrière lui pour lui décoller un bon coup de pied dans le dos.
Il tomba à la renverse mais fit une roulade pour se rattraper. Il me fit un clin d’œil avant de m'envoyer un rayon de lumière en plein dans le mille, ce qui me fit reculer de quelques mètres en arrière. Eoghan profita de ma déstabilisation pour m'enfoncer le pommeau de son espadon dans le ventre. Grâce à la force des esprits je fis une grande roulade en arrière, tout en parsemant le sol d'électricité pour éviter sa prochaine attaque. J'en profitai pour encocher une poignée de flèches que je décochai rapidement vers ses mains et ses bras pour le désarmer. Il para les trois premières flèches sans difficulté, mais les deux suivantes vinrent se ficher dans son coude droit et sa main gauche. Il dut alors porter son espadon à une seule main avant de se soigner. Il planta ce dernier dans le sol et retira les flèches de son coude et de sa main. Il referma ses plaies et repartit à la charge immédiatement.

Le combat dura comme ça assez longtemps jusqu'à que nous fûmes épuiser. Je luttai au corps à corps depuis pas mal de temps déjà quand nous cédâmes tous les deux en laissant tomber nos armes. Eoghan s'assit par terre et souffla un grand coup.

_Bon. commença-t-il. Ca suffira pour aujourd'hui. J'ai besoin que tu ailles chercher à manger ce soir, on a plus rien à la maison.
_Pas de problème, je vais en profiter pour faire un tour. répondis-je
_Tiens je te donne vingt pièces d'argent, ça devrait suffire. dit-il en me tendant les pièces

Je pris les pièces et partis en directions du Bosquet. Je traversais le village d'Astorea, entouré de lucioles et moas en tout genre, puis j'arrivai finalement à l'entrée du Bosquet. Les grandes allées ,faites à même les branches de l'arbre géant, se profilaient devant moi. Je m'engageai dans l'une d'elle pour me rendre chez un marchand à l'autre bout. J'arrivai enfin à destination. Le marchand se trouvait dans une petite maison, plusieurs personnes faisaient déjà la queue pour acheter ses produits, sans doute étaient-ils de très bonne qualité.



C'est là que je la vis. Elle était là, devant le marchand, en train d'acheter des tomates. Ses cheveux marrons et coiffés en queue de cheval était magnifiques, étincelants. Ses yeux bleus comme la mer, m'apaisaient rien que de les regarder. C'était elle, le même corps, si fin et sensuel. Cette démarche si gracieuse. Je l'avait vu dans mon rêve.





Elle se retourna pour partir et elle me vit là, planté devant l'entrée du magasin, complètement abasourdi. Elle s'approcha de moi en penchant la tête légèrement vers la droite et me demanda si ça allait. Sa voix me fit un choc, elle était si douce et rassurante. Elle me regarda de plus près et sembla défaillir, sa bouche s'ouvrit en grand puis elle se mit à courir.

_Je suis désolée ! s'écria-t-elle
_Non attendez ! répondis-je en courant vers elle

Elle s'arrêta un peu plus loin et se retourna vers moi.

_Ouf, vous vous arrêtez enfin... Vous savez je vous...
_Ai vu dans mon rêve je sais... me coupa-t-elle. Moi aussi.
_Qu... Quoi ?
_Je ne sais pas ce qu'il y a entre nous mais nous sommes visiblement liés par le destin, en revanche je ne pensais pas vous voir ici...
_Effectivement moi non plus. Et bien, je pense qu'il n'y a plus qu'à faire connaissance maintenant, non ?

Elle me sourit.

_Ca me fais vraiment bizarre de vous voir, j'ai une sensation assez... étrange.
_Moi aussi, mais je ne sais pas exactement si je ressens la même chose que vous... D'ailleurs on ne s'est pas présentés. Moi c'est Clearys, et vous ?
_Naeryl.
_C'est... Joli. répondis-je timidement
_Merci. rougit-elle

Pendant que nous discutions quelqu'un accourut derrière moi. Je sentis une main me pousser sur le côté et quelqu'un se plaça face à moi entre Naeryl et moi. Je le reconnus immédiatement lui aussi par contre il ne faisait pas la même impression que Naeryl. Il était un peu plus grand que nous deux, cheveux et yeux violets, comme dans mon rêve. Il me menaçait avec son regard de tueur. Je ne savais pas pourquoi il m'en voulait tant en tout cas il m'en voulait.

_Naeryl. commença-t-il. Pourquoi tu es partie ? Qu'es-ce-qu'il t'as fait ?
_Je ne lui ai rien fait. répondis-je
_Je ne te crois pas...
_Nianiel arrête ! s'exclama Naeryl. Il te dit qu'il n'a rien fait.
_Tu le protèges ou quoi ?
_Pas du tout !

Il semblait assez en colère. Je le vis serrer le poing. Je me préparai à esquiver son attaque. Il lança son poing en avant que j'esquivai vers la gauche. Je tentai d'attraper son menton mais il riposta en attrapant ma main avec sa main gauche. Pour l'instant rien de grave, seulement sa main s'entoura d'une aura rouge. Ma main me brûla fortement. Je poussai un cri et ripostai rapidement d'un coup de poing dans sa joue. Il recula et cracha un peu de sang alors que je tentai de soigner ma main avec le peu de compétences médicales que j'avais.

Naeryl s'interposa entre nous.

_Arrêtez. dit-elle. C'est juste un malentendu Nianiel. Je l'ai vu dans mon rêve et lui aussi ! Alors on a discuté.

Nianiel releva la tête et me regarda fixement, il s'approcha de moi et me tendit sa main.

_Désolé. s'excusa-t-il. Je suis beaucoup plus calme d'habitude mais quand il s'agit de Naeryl c'est assez différent. De plus, à y réfléchir, je vous ai vu aussi dans mon rêve...
_Pas de soucis. C'est une occasion de faire connaissance si le destin veut nous réunir ainsi.

Tout rentra finalement dans l'ordre. Je partis tranquillement chercher mes courses et je repartis chez Eoghan, demain matin j'avais rendez-vous avec Naeryl et Nianiel au terrain d'entraînement.

_________________
"Hinata... Ore wa... Omae no koto ga suki da !"

https://www.youtube.com/watch?v=reG5n28nMC4

"Hinata, arigato..."

https://www.youtube.com/watch?v=e05D6MjVjlE

"Elu par la Déesse, pour son coeur intrépide
Il retire l'épée, qui deviendra son guide.
Repousser les ténèbres, d'un fléau assassin
Est la quête qui incombe, à ce fils du destin.
Lame en main sous la nuée, la prêtresse il rallie
D'une grande lumière la terre, ils ramènent à la vie."

http://www.youtube.com/watch?v=xvb8hwfrA2E

"Heroes don't die, they reborn as legends"
avatar
Clearys
FusRohDah!

Messages : 1859
Date d'inscription : 01/01/2013
Age : 18
Localisation : Dans ton cul
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: [GW2]Le Périple d'un Sylvari : Tome 1 : Vengeance et Cupidité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum